CRITERES DE CERTIFICATION

Le titre s’adresse à tout ergonome qualifié quelle que soit la forme d’exercice du métier : consultant, interne, en service de santé au travail, enseignant-chercheur… La pratique peut être généraliste ou spécialisée. Elle doit dans tous les cas témoigner d’une approche globale des situations de travail et des questions à traiter.

 

Les critères pour obtenir le titre sont au nombre de trois :

 

  • Une formation universitaire d’au moins trois ansdont l’équivalent d’une année complète consacrée à l’ergonomie. Pour la France, il est nécessaire de pouvoir faire état d’une formation de niveau Master 2.
  • Une année de pratique encadrée après l’obtention du diplôme en ergonomie. Il s’agit généralement de la première année de pratique professionnelle effectuée sous la direction d’un ergonome expérimenté, ou donnant lieu à des échanges professionnels avec des ergonomes. Pour les ergonomes expérimentés, l’année de tutorat n’est pas indispensable.
  • Une expérience professionnelle en ergonomie d’au moins deux ans en plus de l’année encadrée.L’expérience professionnelle totale doit donc être au minimum de trois ans.

Les critères ont été élaborés pour pouvoir prendre en compte les situations extrêmement diverses des pays européens membres du CREE.

La formation en ergonomie comporte un ensemble de contenus minimaux obligatoires. Ils concernent les 11 thématiques ci-dessous et sont détaillés dans le dossier de candidature.

A- Principes généraux d’ergonomie

B- Étude des populations et caractéristiques humaines

C- Conception des systèmes techniques

D- Recherche, évaluation et techniques d’enquête

E- Enjeux de la pratique professionnelle

F- Ergonomie : analyse du travail et de l’activité

G – Préparation à l’intervention ergonomique

H – Ergonomie : aspects physiologiques et physiques

I – Ergonomie : psychologie du travail et psychologie cognitive

J – Ergonomie : aspects organisationnels et sociaux

K – Stage d’application

Le volume total d’enseignement sur ces thématiques doit être au minimum de 600 heures ou 60 ECTS (soit une année de Master en ergonomie).

Les candidats qui ne disposent pas d’un diplôme en ergonomie, doivent faire état des enseignements suivis dans d’autres cursus pour obtenir les minimum requis (par exemple un Master de psychologie du travail ou un diplôme d’ingénieur, complété par des UE du CNAM en ergonomie).

Pour le renouvellement du titre, le candidat doit témoigner de son activité pour maintenir et développer ses compétences en ergonomie ou dans les disciplines utiles à la pratique professionnelle des ergonomes.